Son optique tait bien plus dans sa cervelle que dans son oil mile Bernard,Renversant la conception traditionnelle, notamment fran aise, h rit e de Joachim Gasquet, et dont Merleau Ponty est encore tributaire, qui cherche dans les tableaux et dans les aquarelles de C zanne une interpr tation lyrique, g ologique de la nature, Lawrence Gowing s int resse la surface des ouvres Comment sont elles faites Historien de l art, mais aussi peintre, Gowing rep re en praticien, chez le ma tre d Aix, la fin des ann es , une loi d harmonie , une logique des sensations organis es selon les propres termes de C zanne Celle ci ne peut s obtenir que par une proc dure r guli re, une d clinaison scrupuleuse des teintes qui constituent m thodiquement le champ chromatique C est ce que d crit Gowing C zanne comprit instinctivement que, dans les temps nouveaux, le traitement tait le tableau Lawrence Gowing tait l un des plus grands historiens de l art britanniques Ses livres sur Vermeer et Turner restent incontournables Comme l a crit John Rewald Il n y a aujourd hui personne qui ait une connaissance plus intime, plus intense et plus lucide de l ouvre de C zanne


1 thoughts on “Cézanne : La Logique des sensations organisées