En plein milieu du d troit de Magellan, l le Magdalena accueille une fabuleuse colonie de manchots comptant plus de cent mille oiseaux, tellement dr les et passionnants que le photographe, oubliant de reprendre le bateau du retour, fut oblig de se r fugier dans le phare qui se dresse au centre de l le En arrivant dans la lanterne du phare, une curieuse id e germa dans son esprit en pla ant un objectif devant l ampoule, il sut qu il lui serait possible, lorsque celle ci s allumerait, de projeter des diapositives sur les nuages et de raconter une mouvante histoire, celle des tribus indiennes qui, autrefois, vivaient en Terre de Feu et en Patagonie et qui, de nos jours, n existent plus Ainsi fut r alis le premier spectacle Son et Lumi re au dessus du d troit de Magellan, conclusion imaginaire d un voyage au Chili, d une qu te passionn e des surprenants contrastes entre le nord et le sud de ce pays d mesur Le d sert de l Atacama, dans le nord, est l un des plus arides du monde L absence de n bulosit fut un facteur d terminant pour l installation d un gigantesque t lescope destin scruter les confins de l univers, rechercher, en dehors de notre syst me solaire des plan tes inconnues, des distances qui se mesurent en milliers d ann es lumi re Et, pour le photographe, le d sert de l Atacama qui environne le t lescope appartient, semble t il, un autre monde A la chaleur de ce d sert s oppose le froid de la Patagonie, aux eaux bouillantes des geysers, les icebergs des glaciers, au t lescope qui recueille des images, le phare qui en projette A la pens e rationnelle s oppose la pens e irrationnelle, au d sir de connaissance scientifique, la recherche sauvage du profit d bouchant sur un g nocide Un propos constamment nourri de l ambivalence de la nature humaine et des contrastes d une nature somptueuse