Souffrant d une d finition pr cise, la la cit fait l objet de nombreuses interpr tations d autant qu elle s inspire de plusieurs textes, l un des principaux, la loi de s paration des Eglises et de l Etat deCe flou en fait une notion qui cristallise bien des tensions Menac e galement aujourd hui dans ses fonctionnements par la mont e du communautarisme, elle semble fragilis e Dans ce contexte, cette th se tente humblement d en d gager une d finition et de d montrer le caract re volutif de ce principe Il s agit aussi de valoriser l esprit f d rateur de la la cit que l on peut consid rer, de ce fait, comme notre bien public immat riel le plus pr cieux