Pour un regard moderne, ce qui distingue Vermeer de ses contemporains, Metsu, Ter Borch ou De Hooch, est l aura de myst re qui se d gage de ses tableaux Ce sentiment trop bien partag a fait fleurir une vaste litt rature, qui n est pas toujours exempte de lieux communsCette qualit po tique, singuli re et incontestable, fait pr cis ment l objet de ce livre Mais elle n est pas envisag e ici comme une dimension ineffable ainsi que le sugg re Daniel arasse, Vermeer a au contraire tr s d lib r ment construit le myst re de sa peinture travers une analyse rapproch e des uvres, de leur structure et de leur contenu, l auteur montre comment la sc ne d int rieur devient chez Vermeer une peinture de l intimit , un dedans du dedans , une sph re r serv e et inaccessible au c ur m me du monde priv C est cette intimit , dans son imp n trable visibilit , que peint le sphinx de DelftNotre conception de Vermeer se trouve ainsi compl tement renouvel e on per oit que la po tique propre de ses uvres est ins parable de son ambition de peintre Pour l historien, cette ambition n est pas sans relation avec le catholicisme de Vermeer, avec sa foi dans la puissance de l image peinte incorporer une myst rieuse pr senceAuteur d ouvrages remarquables, dont le D tail Pour une histoire rapproch e de la peinture qui l a fait conna tre du grand public, l historien de l art Daniel Arasse a plus particuli rement tudi la peinture de la Renaissance italienne Il s est singularis par sa d marche consistant examiner les uvres au plus pr s du geste cr ateur, le d tail permettant la fois de comprendre le processus de repr sentation adopt par le peintre et d analyser la perception du spectateur


2 thoughts on “L'ambition de Vermeer